Sondès Louati Jarraya, le savoir-faire modulable et poétique

Nous avons rencontré Sondès Louati Jarraya dans l’atelier qu’elle vient d’ouvrir au cœur du quartier des Arts et Métiers, au numéro 18 de la rue Chapon. L’occasion d’en savoir un peu plus sur la technique qu’elle a développée et que nous avions découverte à l’occasion de l’un des nombreux concours de pitchs auxquels elle aime participer.

Sondès Louati Jarraya est une entrepreneure qui réalise des vêtements sur-mesure grâce à une technique inédite qu’elle a elle-même mis au point. Elle utilise des bandes de tissus rectangulaires qu’elle sculpte en fonction des mensurations de ses client(e)s. Elle ne découpe rien et dissimule dans le vêtement le tissu excédentaire. Cette technique permet d’obtenir des vêtements modulables que Sondès peut rétrécir ou agrandir selon l’évolution de la morphologie et du style de ses client(e)s au fil des années.

Des vêtements sur-mesure et modulables conçus sans déchet textile

Avec cette technique, Sondès ne produit aucun déchet textile. Elle crée des vêtements qui peuvent durer toute une vie et même être transmis à des personnes de morphologie différente. Sondès explique qu’on pourrait imaginer qu’une mère transmette un de ses vêtements à son fils.

« La technique est simple : je pars avec un rectangle sur lequel je vais marquer mes droits fils et les lignes importantes pour construire un vêtement. A partir de là, je vais imaginer une forme, près du corps ou non, et je vais faire une formule pour construire et sculpter. Mon atelier est vraiment un atelier laboratoire dans le sens où  j’ai envie aujourd’hui de proposer autre chose. Je travaille sans patronage : je sculpte un vêtement. Je peux le sculpter à plat avec cette formule-là ou bien me mettre sur un mannequin. »

Un savoir-faire acquis chez Chanel

Ce qui est frappant lorsque l’on découvre les modèles de Sondès, c’est la précision des coupes et des finitions. Avant de se lancer, elle a travaillé de nombreuses années dans les ateliers de la Maison Chanel. Sondès est une couturière passionnée qui raconte son métier avec énormément de poésie.

« Ma mère était brodeuse. J’ai continué et j’ai trouvé un petit poste en tant que rangeuse piqueuse chez Chanel. Pour moi, c’était un rêve. Plus tard, j’ai demandé à faire première main et j’ai été acceptée dans l’atelier de prêt à porter tailleur. Entre temps, j’ai fait une mission au Bon Marché au cours de laquelle ma responsable m’a donné la possibilité de retoucher à la fois le flou et le tailleur. Après cette expérience, je faisais donc les deux. Tout le monde me demandait « tu es tailleur ou flou ? Mais pour moi une couturière est une couturière, même si je sais que ce sont deux mondes différents. Quand on est dans le tailleur, on est plutôt brut, on est dans la force. Quand on est dans le flou, on est plus dans la délicatesse, dans la douceur. Je combine donc des savoir-faire homme, femme, prêt à porter et haute couture. Dans cet atelier, ce sont vraiment mes premiers pas, j’avais besoin de réaliser cette collection : c’est un extrait, comme un solfège à partir duquel je vais pouvoir chanter. »

Trois brevets déposés pour proposer des créations au plus grand nombre

Sondès a déposé trois brevets dont le premier a déjà été attribué. Ces brevets vont lui permettre de développer son activité à distance afin de pouvoir créer pour le plus grand nombre. Sondès compte également recruter et former du personnel à sa technique.

« J’ai déposé trois brevets. Le premier a déjà été attribué et concerne le procédé de fabrication de mes vêtements. Les deux autres vont me permettre de pouvoir faire du sur-mesure à distance et grand public. Il s’agit d’un combiné de mètre ruban qui permettra au client lui-même de prendre ses mensurations. C’est un dispositif simple : il y aura une fenêtre qui signalera la mensuration et, entre la taille et la hanche par exemple, il y aura des liaisons d’autres rubans qui vont donner des informations.J’ai envie que la personne puisse utiliser le dispositif sans contrainte devant sa glace. »

Des vêtements ultra-personnalisés

Pour renforcer la personnalisation et la portée symbolique de ses créations, Sondès souhaite par la suite créer à partir de vieux vêtements appartenant à ses client(e)s. Aujourd’hui, elle réalise déjà certaines pièces personnalisables avec des éléments qui se détachent au gré des envies de la personne qui les porte. C’est notamment l’exemple d’une veste de tailleur pour femme dont les poignets sont interchangeables et que Sondès nous a présentée.

« Pour renforcer cette notion, je compte faire des vêtements avec des vêtements récupérés. C’est le top de la personnalisation, et en plus avec du sens. Si vous avez des objets qui ont appartenu à des êtres chers, je vais pouvoir en faire un autre modèle. J’ai envie de bannir les frontières entre l’ancien et le nouveau.  J’ai aussi envie que la personne qui porte l’un de mes vêtements soit la plus belle et c’est ce que j’ai voulu développer à travers cette veste classique. Celle-là, je pense que c’est le rêve de toute femme : elle  pourra passer de l’école pour déposer les enfants, au travail puis à ses sorties. Elle pourra arriver le matin avec un tee-shirt, avoir quelque chose de sobre au travail, puis être plus habillée pour sortir. Et à chaque fois, il y a les poignets qui vont avec. Avec cette veste, on peut être belle à tout moment. »

En attendant l’ouverture de l’e-shop, vous pouvez rencontrer Sondès au 18 rue Chapon (Paris 3ème) ou lui écrire ici : jarrayasondes@gmail.com.

3 responses to “Sondès Louati Jarraya, le savoir-faire modulable et poétique

  1. Bravo Sondes je crois en toi . Car je t ai rencontré chez chanel depuis 17ans nous avons travaillé ensemble .tu as toujours été ingénieuse . Tu as de belles idées et tu es aussi un belle personne. Bonne continuation .ton admiratrice ..Renetta

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *