Bientôt des vêtements régulateurs de température ?

Alors que les épisodes de canicule sont amenés à devenir de plus en plus courants selon les experts, des ingénieurs de l’Université de Californie à San Diego portent un projet de recherches promettant le développement de vêtements capables de réguler notre température.

Une technologie de wearable tech qui pourrait être intégrée aux vêtements du futur. Similaire à celle du bracelet refroidissant Embr, la technologie se loge dans un patch intégrable au textile.

« On peut considérer cela comme des vêtements de climatisation », explique Renkun Chen, professeur au département de génie mécanique et aérospatial.

« En utilisant l’effet thermoélectrique, bien connu pour pomper la chaleur en utilisant de l’électricité, le dispositif se distingue des existants grâce à leur flexibilité. Ils conviennent également pour pomper la chaleur corporelle sans ventilateur ni dissipateur de chaleur supplémentaire. Contrairement aux gaines de refroidissement traditionnelles (qui utilisent généralement de l’eau ou de la glace), nos appareils sont complètement à l’état solide, légers et peuvent contrôler la température avec précision. »

Le patch est constitué d’alliages thermoélectriques spéciaux, qui sont pris en sandwich entre des feuilles d’élastomère étirables. Lors d’essais avec un prototype de brassard, les ingénieurs ont démontré que leur technologie pouvait refroidir la température de la peau en quelques minutes et la maintenir ensuite à peu près à la même température. L’objectif étant de l’utiliser pour développer des vêtements intelligents, le patch a été conçu pour pouvoir s’étirer, se plier et se tordre sans subir de dommages ni compromettre ses fonctions de refroidissement et de chauffage. Il est alimenté par un bloc batterie similaire, composé d’un ensemble de piles bouton connectées par des fils de cuivre, intégré dans un matériau extensible.

IN BRIEF

Récemment publié dans la revue Sciences Advances, le projet est en cours de préparation pour sa commercialisation, selon Renkun Chen. De quoi espérer bientôt pouvoir se protéger des vagues de chaleur grâce à nos vêtements.

Cet article a été rédigé par Futur404, dans le cadre du soutien à l’innovation & aux entreprises de la mode du DEFI.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *