Les conseils de rentrée de Yann Rivoallan, cofondateur de The Other Store

Imaginez que vous êtes en 2026. Vous avez transformé votre société, découvert de nouveaux marchés, changé vos méthodes de travail.

Vous êtes bien en 2026. Certes, votre agenda est en 2020, mais la Covid a accéléré le temps. Selon la dernière étude Twilio, la crise a accéléré de 6 années la stratégie digitale des entreprises. Le télétravail a fait un saut de géant, les grandes villes se vident, la conscience environnementale est aux cœur de tous les esprits. Nous vivons la pire dépression du siècle avec la plus rapide accélération du temps. Comble de tout, l’incertitude est partout. Jamais nous n’avions guidé nos entreprises avec aussi peu de visibilité.

Alors que faire face à cet environnement inédit ? En pleine période d’incertitude, trouvez vos certitudes. Face aux changements permanents, elles vous serviront de piliers. La première est la mission de votre entreprise : le but de votre société est resté le même. Nous l’oublions dans le quotidien, mais votre raison d’être est et reste identique. En vous la rappelant chaque matin, vous vous boostez en retrouvant le fondement de votre société.

2ème certitude : vos équipes ont besoin de vous, et vous avez besoin d’eux ! Sans eux, le choc sera très violent. Or, partager votre raison d’être est essentielle pour donner la direction et garder le cap face aux changements permanents. Partager la, faite en le pilier rassemblant vos plus proches collaborateurs comme les nouveaux entrants.

Vous plonger dans la modification de votre vision devient essentielle. La vision exprime un objectif à long terme de votre entreprise à cinq à dix ans. Or l’accélération du temps vient de bouleverser cet objectif, vous obligeant à prendre en compte les changements actuels. Revenons vers chacun d’entre eux.

Le plus évident est le télétravail. Si elle ne concerne que 27% de la population française, elle touche une population très mobile et avec des responsabilités managériales. L’impression de pouvoir bosser à distance reste réelle voire grisante pour tous les travaux formels. Vive les réunions où le monde est à l’heure ! Mais l’informel est perdu, comme les sourires rattrapant un contrat loupé, le sentiment d’appartenance lié à l’instinct grégaire, les idées fulgurantes lors d’une conversation à la machine à café. Ces points créatifs et fédérateurs doivent être reconstruits autour du projet d’entreprise, par plus petits comités, au bureau, en extérieur, partout où l’échange deviendra sûr et fédérateur. Garder un œil constant sur la santé de ses collaborateurs devient une routine salvatrice, tant pour éviter un présentéisme qui n’est plus de rigueur qu’avec la travail à distance qui ne permet pas de voir les signaux faibles. La Covid est là… mais la grippe et les burn-out aussi ! Pour éviter l’épuisement, le bon fonctionnement du matériel et la formation des nouveaux logiciels utilisés sont essentiels. Pour faciliter cela, le cloud est devenu indispensable. Pour sécuriser vos données, pour avoir des plateformes informatiques toujours à jour, pour bénéficier des innovations qui accélèrent la productivité et assurent votre transformation digitale.

Transformation qui est plus que jamais dans tous les esprits. La croissance E-commerce est inédite : +73% cet été selon Procos, +100% pour les marques partenaires de The Other Store. Tout est refondu et amplifié : le site, l’unification du commerce, la gestion de la data, les nouveaux réseaux sociaux. La dureté de la crise et sa longueur vont modifier en profondeur les habitudes. Nous n’irons plus dans les commerces comme avant, nous aurons une autre exigence de service. Elle est à inventer, entre livestreaming, vidéo augmentée des produits et communication TikTok.

Enfin notre conscience environnementale est désormais vive. Les fortes chaleurs vécues durant le confinement, cet été qui reprend sa plus grande vigueur juste avant l’arrivée de l’automne, les nouvelles catastrophiques des incendies californiens qui ont succédé à l’Australie, Amazonie ou Sibérie, nous vivons le changement climatique de près comme dans les médias. Cela accélère nos engagements à produire plus près, plus responsable, sans pousser à la consommation. Si le challenge était complexe en ce début d’année, il faut désormais l’appréhender avec les contraintes de la Pandémie.

Vous souvenez-vous quand vous avez créé votre boite ? Quand vous l’avez repris ? Quand vous avez pris vos fonctions de dirigeants et de managers ? Quand vous avez eu votre premier poste ? Nous sommes, en cette rentrée 2020, dans ce challenge des premiers jours : savoir avoir l’audace du débutant, l’énergie du visionnaire, et l’abnégation du défi relevé. La crise est là, elle sera d’une violence inédite, et nous réussirons à la vaincre.

One response to “Les conseils de rentrée de Yann Rivoallan, cofondateur de The Other Store

  1. Bonjour
    Et pourtant les magasins comme Action- Gifi- ne désemplissent pas, la guerre des petits et premiers prix du made in china fait rage.
    On voudrait être parfait ; proximité, gots..label..mais la réalité est le porte monnaie de nos clients de tous nos clients et pas seulement les plus aisés
    Le fabriqué France oui ! pour les français mais quid de l’exportation et de la viabilité de la proximité ?
    Chacun veut du fabriqué dans son pays en priorité , un repli dans ses frontières ? alors que des Mage Sandro et Sezanne…. font tout fabriquer en Asie , et leur succès ne se dément pas .Toutes les marques américaines sont aussi Asie dépendantes, voir entre autre le succès toujours grandissant de Crocs ( Plastique et Asie y font très bon ménage )
    POurquoi toujours ne faire référence qu’aux consommateurs les plus jeunes, qui vivent avec Tiktok et autres ..
    Il existe un besoin de contact « présentiel » réel comment le maintenir dans le respect des distanciations. Comment offrir ce besoin de partage de communication , tout ce que le digital ne peut offrir.
    Le digital est c’est sur le meilleur moyen de se protéger de la contamination.
    Comment arrêter d’agir en colibri ?sans savoir à quoi ça sert , si tous les colibris voulaient se tendre la mains agir ensemble et pas en concurrents , mettre chacun son business en complément d’un autre or nous agissons chacun pour être celui qui reste , toutes les marques se doublonnent , comment épurer l’offre tout en offrant de la diversité pour other store c’est votre travail au quotidien de sélection.
    Cette sélection elle est bien sur cruelle, comment peut elle servir le systeme et l’avenir .
    Comment avoir cet œil sur l’ensemble du marché pour réunir les marques plus tôt que les diviser dans la recherche de leur différence…..
    Qui pour unir nos différences pour une meilleure offre plus lisible et plus Economique!!!!!
    C’est bon de rêver peut être ..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *