Hackathon Made in France pour une relocalisation de la fabrication de mode

La Maison du Savoir-Faire et de la Création, initiative financée par le DEFI, a lancé un « Hackathon » à l’occasion du salon Made In France Première Vision pour identifier  concrètement les conditions d’une relocalisation réaliste et structurelle. 7 marques de natures très diverses[1] et sur des segments différents[2] ont partagé confidentiellement les détails des coûts de 2 à 3 de leurs produits pour chiffrer la faisabilité d’une relocalisation rentable en France.

L’objectif de la démarche mise en place consistait à mettre en lumière les coûts réels des collections et les différents leviers d’efficacité pour les marques. Le CETI a mis gratuitement à disposition des marques son « démonstrateur » pour identifier les structures de coûts actuels et envisager différents scénarios possibles. Celui-ci s’appuie sur 3 matrices :

  • Pour analyser le coût complet du produit ou d’une collection, ainsi que l’impact sur les flux financiers, en comparant 3 bassins de sourcing : France, Zone Méditerranée, Asie. Cette matrice a permis très rapidement de calculer différents taux de marge réels des collections vendues effectivement.
  • Pour décomposer le prix de revient industriel d’un produit entre temps/coût de façon et coût des matières. Elle permet de simuler différentes hypothèses de productivité et de rentabilité chez les sous-traitants et leurs impacts sur le taux de marge des marques.
  • Pour affiner le coût minute fabrication, en fonction du niveau d’équipement et de productivité du façonnier. Cette matrice a permis aux marques de rentrer dans le détail des différents coûts qui composent le prix de revient industriel.

La mobilisation des enseignes, des marques moyen de gamme et luxe abordable est incontournable si l’on souhaite vise une relocalisation structurante pour l’économie française.  Les enseignes, notamment les plus grandes, ont un rôle clé car même une relocalisation de 3% de leurs collections aurait des effets très puissants compte tenu des volumes concernés.

Outre le salon Première Vision, les partenaires couvraient une large palette de compétences afin de traiter l’ensemble des problématiques qui se posent à une marque : parmi eux l’ESIV- La Fabrique, Tekyn , Fashion Green Hub  (ex Nordcrea), Crytalchain, Lectra et le cabinet Leherpeur.

Si vous êtes une marque d’habillement et que vous souhaitez travailler sur une relocalisation partielle de vos collections, contactez-nous : defi@defimode.org 

[1] De 8Ms€ de CA à plusieurs centaines de millions en vêtements.

[2] DNVB, milieu de gamme, marque défilant dans le calendrier de la FHCM, enseigne habillement, enseigne généraliste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *