Les missions du DEFI

Depuis sa création en 1984, le DEFI a instauré une forme de solidarité unique entre petits et grands acteurs de l’industrie de la mode. Grâce à la taxe affectée sur l’habillement et aux 3500 entreprises qui la financent, le DEFI dispose d’un budget annuel de 9,5 millions d’euros, qu’il réinvestit dans quatre grands postes, afin de soutenir la croissance de ce secteur vertueux.

Accompagner les jeunes créateurs de mode

Pour soutenir la créativité et la vivacité inhérentes au marché de la mode, le DEFI assiste les entreprises dès leur création.

  • Fonds de garantie jeunes entreprises en création: depuis 2012, le DEFI a assuré pour 5 millions d’euros de prêts bancaires et permis à trente jeunes créateurs de multiplier leur chiffre d’affaires par trois.
  • Programme Start : lancé en 2015 et piloté par l’Institut Français de la Mode, il offre aux entrepreneurs une formation et un suivi individualisé au côté d’experts du secteur de l’habillement.

Le DEFI favorise le développement pérenne des jeunes entreprises en leur assurant un appui financier et logistique.

  • Prise en charge d’une partie des frais de défilés afin de développer la visibilité des jeunes créateurs devant les acheteurs et les médias.
  • Contribution à hauteur de 500 000 euros au Fonds d’Avance de l’IFCIC pour aider les jeunes stylistes à financer les dépenses de création et production de leurs collections.

Le DEFI participe également à la reconnaissance des jeunes marques commerciales au sein du secteur de l’habillement.

  • Procédure Jeunes Entreprises : chaque année, plus de 80 jeunes marques sont accompagnées dans leur participation aux salons professionnels parisiens : Who’s Next, Tranoï, Paris sur Mode, Première Classe, entre autres.
  • Le DEFI récompense les jeunes créateurs en remettant chaque année en partenariat avec le Ministère de la Culture et l’ANDAM le Grand Prix de l’ANDAM et le Prix Premières Collections.

 

Vers une reconnaissance internationale

Sur un marché international ultra concurrentiel, le DEFI s’attache à renforcer l’image de marque de Paris en tant que capitale de la mode.

  • Financement du Centre International de Presse et d’Informations du Palais de Tokyo : le DEFI assure ainsi lors de chaque Fashion Week parisienne l’accueil et les déplacements de 2500 journalistes et photographes, représentant 450 supports médiatiques venus de plus de 50 pays différents.
  • Designers Apartment: premier showroom dédié à la création française d’avant-garde, il a permis à plus de 40 jeunes créateurs de présenter leurs collections et nouer des contacts privilégiés avec la presse et des acheteurs mondiaux de référence.

Alors que le secteur de l’habillement contribue pour 36 milliards d’euros au PIB français, DEFI soutient l’exportation et l’internationalisation de la mode française.

  • Près de 1000 participations ont reçu un appui financier et logistique pour participer à plus de 50 salons étrangers.
  • Le New Black, premier salon virtuel français et leader européen, rapproche les créateurs français de potentiels acheteurs et influenceurs étrangers.
  • Création du site com , une solution simple et intuitive pour s’inscrire sur les salons internationaux et faciliter l’obtention de subventions.
  • Le DEFI soutient les rencontres entre des marques françaises et les agents étrangers : à ce jour, cinq opérations ont permis de couvrir les États-Unis, l’Allemagne, le Royaume-Uni, la Russie et les pays scandinaves.
  • Création de « groupes de combat » : une dizaine de marques expérimentées explorent les potentialités de distribution et partenariat sur des marchés sensibles : Algérie, Iran, Afrique du Sud…

 

Transmettre le savoir-faire français

Au carrefour de l’économie et de la culture, de l’industrie et de l’artisanat, l’habillement français repose sur des savoir-faire que le DEFI s’attache à transmettre par la formation.

  • Soutien à l’Institut Français de la Mode, premier établissement d’enseignement supérieur dédié aux industries de la mode, du luxe, du design et de l’habillement.
  • Le DEFI soutient activement l’Ecole de la Chambre Syndicale de la Couture Parisienne l’ainsi que l’Académie Internationale de Coupe de Paris.

Le DEFI contribue à la valorisation de savoir-faire pluriséculaires comme ceux des façonniers.

  • Financement de la Maison du Savoir-Faire et de la Création, espace unique en Europe où se rencontrent créateurs, façonniers, directeurs de production et fournisseurs.
  • Le DEFI a accompagné 56 PME lors de leur participation au salon de la Haute Façon Française « Made in France- », espace unique en Europe

Le DEFI concourt enfin à la préservation du patrimoine culturel et artistique du secteur de l’habillement.

  • Restauration de collections historiques de vêtements comportant plus de 7000 pièces.
  • Participation au financement de la section Mode du Musée des Arts Décoratifs.
  • Parce que la CORSETERIE est une invention française, le DEFI soutient financièrement la réalisation de l’l’Exposition Lingerie Française: 11 marques françaises présentées à ce jour dans 12 villes du monde. La dernière exposition a eu lieu en décembre 2017 à Copenhague.

 

Soutenir toutes les innovations

Le DEFI veille les tendances d’innovations technologiques et non technologiques et soutient les idées créatives, moteurs d’une industrie tournée vers le futur.

  • Le DEFI promeut l’intégration des nouvelles technologies et du numérique à la chaîne de production.
  • Le DEFI finance les technologies clés du futur de la filière Habillement.
  • Veille des mutations des attentes des consommateurs et de l’évolution de la relation clients/marques.
  • Suivi des nouveaux business models et des tendances d’innovation : réalité virtuelle, data, intelligence artificielle…
  • Accompagnement des initiatives visant à valoriser l’innovation dans le secteur de la mode : DEFI finance 12 startups Fashion Tech à Station F et soutient les Fashion Tech Days.
  • Alors que l’innovation immatérielle compte pour plus de 50% de l’innovation selon l’OCDE, le DEFI soutient l’innovation non technologique, rouage essentiel de la filière habillement.