Maille de nylon & lecteur d’empreintes digitales : quand technologie rime avec poésie

Pour son dernier projet, « Possible Tomorrows » Ying Gao s’est inspirée du célèbre jeu Spirograph, évoquant des formes hypotrochoïdes. Les courbes aplaties ont été dessinées à partir d’un seul point, lié à un cercle roulant sans glisser, et un cercle initial. Cette conception a été développée à partir d’une série d’algorithmes liés au domaine de la reconnaissance de formes, ou « diagramme de dispersion ».

Composés de maille en nylon, de fil de nylon, de fil de PVDF et de thermoplastique, les vêtements sont équipés d’un système électronique intégré et disposent d’un scanner d’empreintes digitales qui peut activer le mouvement des vêtements lorsque l’empreinte d’un étranger n’est pas reconnue.

Alors qu’elle estime que la sécurité est devenue une technologie politique, Gao a conçu ces vêtements afin qu’ils ne s’ouvrent qu’aux étrangers.

Possible tomorrows : interactive clothing with fingerprint recognition technology from ying gao on Vimeo.

IN BRIEF

Connue pour ses projets de vêtements interactifs, la créatrice sino-canadienne Ying Gao transcende l’expérimentation technologique. Elle questionne nos suppositions à propos du vêtement en combinant design urbain, l’architecture et le média interactif. Elle considère le design comme le média, mais dans une acception plus technologique que textile du terme : une technologie sensorielle qui donne au vêtement une valeur poétique et participative.

Cet article a été rédigé par Futur404, dans le cadre du soutien à l’innovation & aux entreprises de la mode du DEFI.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share This