Point de situation au 26/03 sur la fabrication de masques par la filière

Précisions et éléments utiles sur les actions engagées à ce jour :

Il importe tout d’abord de rappeler qu’il existe trois types de masques :

  • Les masques FFP2 et FFP3 qui offrent un très haut niveau de protection à ceux qui les portent. Ils offrent une protection minimale de 95.
  • Les masques chirurgicaux qui évitent la contamination des autres personnes et protègent à 70-80% des contaminations.
  • Les masques barrières, dits aussi antiprojections, qui évitent de contaminer les autres. Ils confèrent également une certaine protection, variable selon les modèles.

Le gouvernement a lancé une commande de 250 Ms de masques FFP2 en Chine. Ils ont commencé à arriver par avions cargos. En parallèle, LVMH, Kering et Bouygues ont également commandé des quantités importantes de masques pour les offrir à la France.

1. A ce stade, le Comité Stratégique Filière a mis en place une plateforme www.csfmodeluxe-masques.com pour centraliser toutes les offres de matières et les disponibilités de confection. IL EST IMPORTANT DE RENSEIGNER CE SITE. Aujourd’hui, près de 100 fabricants ont manifesté leur volonté et capacité à produire. Merci à Guillaume Gilbaut du Slip Français d’animer les nombreux échanges entre les fabricants.

2. L’impératif de tous est d’assurer la production de masques sécurisés. Même si les délais paraissent longs, cette étape est cruciale pour la sécurité réelle des utilisateurs. Pour s’assurer de cet impératif :

– La Direction Générale de l’Armement teste des prototypes de masques pour en qualifier les caractéristiques.

– Un premier jeu de masques a été qualifié et a permis au groupe technique constitué par Euramaterials, IFTH et Techtera de valider les matières ou associations de matières efficaces. En effet, les masques utilisent usuellement des non tissés spécifiques qui ne sont pratiquement plus fabriqués en Europe. Il faut donc trouver des solutions alternatives. Un premier jeu de préconisations a été publié : base de données [ce document a été mis à jour au 06/04]

– Un groupe travaille avec l’AFNOR pour publier (si possible vendredi) un cahier des charges pour des masques barrières de bon niveau de protection. Ces masques sont importants car ils vont permettre aux entreprises de continuer de fonctionner de manière sécurisée, tant pour leurs salariés que pour les produits. Sont visées notamment en priorité les industries agro-alimentaires et de santé.

– Un travail est en cours pour valider plusieurs organismes en sus  de la DGA pour réaliser des tests afin d’accélérer les procédures.

– Les professionnels souhaitant acheter des masques peuvent désormer s’inscrire sur la plateforme www.csfmodeluxe-masques.com

3. En parallèle, FFPAPF, Euramaterials et DEFI sont en lien avec Euratex, la fédération européenne qui a mis en place une plateforme pour centraliser les offres de matières des textiliens européens ainsi que les disponibilités de laboratoires de tests : https://euratex.eu/covid-19. Les offres et les besoins renseignés sur la plateforme sont d’ores-et déjà téléchargeables.

Retrouvez les premières spécifications déjà transmises par la DGA et par l’IFTH dans notre dernier article : https://www.defimode.org/2020/03/18/fabricants-cahier-charges-masques/

Clarisse REILLE, directrice générale du DEFI

One response to “Point de situation au 26/03 sur la fabrication de masques par la filière

  1. ‌‌A‌U SECOURS. Mme DELGA et VOS SERVICES DEDIES A LA SOLIDARITE . SORTEZ VOS CARNETS D’ADRESSES !

    Madame,Monsieur,

    Je suis retraité de l’industrie dentaire ou j’ai occupé un poste de chef de laboratoire, je suis inventeur d’un matériel de protection breveté en nom propre, tombé dans le domaine public, qui concerne la contamination directe et croisée patient-clinique-laboratoire dentaire. Il a été négocié et est désormais exploité par une société Coréenne du Sud, les coréens étant très vigilants pour ce qui est de leur protection.

    Ces derniers jours j’ai conçu un masque barrière à plis destiné au plus grand nombre d’utilisateurs afin de répondre à son besoin d’être mis rapidement en fabrication pour répondre à l’urgence. Il s’avère qu’après mettre rapproché de deux CHU, ils m’ont confirmé que le masque que j’ai conçu est original et performant.

    Je contacte l’industrie du textile et de la confection en série de la région pour savoir si elle a en magasin ou peut fabriquer un tissu répondant aux exigences de la norme SPEC S76-001 sauf pour l’air inhalé e l’air expiré dont les valeurs peuvent être minorées, cette minoration étant inhérente aux performances de l’interface que je préconise.

    Bien que ma démarche ne se veuille en aucun cas mercantile, puisque une part des éventuelles royalties d’un dépôt de brevet seraient destinées à la recherche médicale, j’ai protégé mes modèles en les déposant avec des preuves horodatées de toutes les étapes.

    En effet ce masque prétend être innovant grâce à une interface amovible et interchangeable sans risque de contamination manuportée. Le change autorise une protection optimisée de l’utilisation du masque durant plusieurs heures dès l’instant ou sa surface externe n’est pas souillée.

    Je cherche à me rapprocher des industriels régionaux du textile et de la confection pour que ce projet soit finalisé en Occitanie.

    Bien que retraité je peux éventuellement les assister pour l’élaboration d’un cahier des charges et de son respect indispensable pour ce type de production.

    Les tests concernant les trois composants principaux du masque barrière à plis destiné au plus grand nombre d’utilisateurs :

    1 – Le tissu

    2 – L’interface type ouate filmée

    3 – L’ensemble réuni

    Je sais que nous sommes dans une situation très tendue mais une prompte réponse serait souhaitée car nous souhaitons que le région occitane puisse répondre rapidement à une demande urgente.

    Merci par anticipation.

    Cordialement.

    Pierre Lamouroux

    Retraité de l’industrie dentaire
    Olargues-34390
    m.t.p.l.x@sfr.fr

    06 41 43 72 13

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *