L’ex-COO de Stitch Fix lève 30 millions de dollars pour créer une plateforme de shopping dopée à l’IA

Capture d’écran du site Stitch Fix.

Jusqu’en septembre 2017, Julie Bornstein était la COO de Stitch Fix, un service d’abonnement qui livre des box de vêtements, en s’appuyant sur des algorithmes de personnalisation. Mais elle voulait pousser encore plus loin l’exploitation de l’intelligence artificielle (IA) et du “machine learning” au service de la mode et du shopping en ligne. Elle a donc décidé de créer TheYes, une nouvelle startup dont on ne sait presque rien, mais qui a déjà levé 30 millions de dollars pour financer son lancement en 2020. Une somme considérable, qui prouve que les investisseurs mis au parfum ont été largement convaincus par le potentiel du projet. 

Même si le secret est précieusement gardé, quelques infos ont déjà filtré au travers d’interviews et de révélations parcellaires. En gros, cette future plateforme prétend réinventer le shopping en ligne. Sa promesse : vous suggérer l’article exact que vous voulez acheter avant même que vous le sachiez vous-même. Et pour mettre en place ces algorithmes “prédictifs”, la startup emploie les grands moyens. Elle a déjà recruté une quinzaine d’ingénieur.es de très haut niveau, débauché.es chez Google, Amazon, eBay, Microsoft, Rakuten, Pinterest ou Groupon… Forte des 30 millions de dollars qu’elle vient de lever, elle a désormais les coudées franches pour investir au maximum dans le développement d’une intelligence artificielle parfaitement adaptée à son objectif : vous aider à vous y retrouver (et à vous retrouver) dans l’offre pléthorique des articles de mode, histoire de ne plus vous laisser submerger par le champ des possibles et de mieux cibler vos achats. 

TheYes n’est pas la première startup à avoir cette ambition. Souvenez-vous de Spring, lancée en 2013 et surnommée “l’Instagram du shopping”, qui avait levé plus de 100 millions de dollars en cinq ans et qui se présentait comme LA marketplace ultime pour la mode. L’application n’a jamais décollé et elle a été rachetée fin 2018 pour une petite fraction du capital levé.

Julie Bornstein va-t-elle réussir là où tant d’autres avant elle ont échoué ?

IN BRIEF

L’ancienne CEO de Stitch Fix vient de lever 30 millions de dollars pour lancer TheYes, une plateforme de e-shopping qui veut exploiter le pouvoir de l’intelligence artificielle et du machine learning. Son ambition : prédire vos goûts en matière de mode à partir de vos données personnelles et vous proposer uniquement les articles dont vous avez envie. Rendez-vous en 2020 pour savoir si la startup tient ses promesses… 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share This