Décembre 2021 : Recul de 8,2% des chiffres d’affaires par rapport à décembre 2020 (+ 5,2% par rapport à décembre 2019)

Les résultats définitifs du mois de décembre 2021 indiquent une baisse de 8,2 % des chiffres d’affaires habillement des distributeurs par rapport à décembre 2020. On rappellera que la référence de décembre 2020 s’était inscrite en hausse de 14,6 % par rapport à décembre 2019, en liaison avec la réouverture des points de vente physiques lors du deuxième confinement. En outre, le mois de décembre 2020 avait bénéficié d’un effet calendaire positif avec le décalage du Black Friday. Si l’on compare l’activité commerciale de décembre 2021 avec celle de décembre 2019, on observe un gain de 5,2 % en valeur. 

Les ventes en ligne ont subi un recul en décembre 2021 (- 12,7 % par rapport à décembre 2020), tandis que l’activité commerciale des points de vente a connu une moindre baisse (- 7,7 %). Il est vrai qu’en 2020, la croissance du commerce en ligne avait été de 42,2 % au cours du dernier mois de l’année, par rapport à décembre 2019.

Bilan de l’année 2021 :

Au total, pour l’ensemble de l’année 2021, les ventes d’habillement ont bénéficié d’une hausse de 8,1 % en valeur par rapport à 2020 mais elles restent en retrait par rapport à celles de l’année 2019 (- 9,8 %). Selon toute vraisemblance et à condition que la crise sanitaire trouve une issue favorable, nous devrions atteindre pour l’ensemble de l’année 2022 un niveau de consommation proche de celui de 2019. 

Parmi l’ensemble des circuits de distribution et par rapport à l’année 2019, ce sont les pure players et les cataloguistes qui ont enregistré la meilleure dynamique (+ 16,8 %, source FEVAD). Les chaînes grande diffusion ont, quant à elles, connu une hausse de chiffre d’affaires de 3,1 % par rapport à 2019, les autres circuits ayant accusé des reculs d’activité commerciale. Les grands magasins (y compris magasins populaires) ont généré en 2021 un chiffre d’affaires inférieur de 27,7 % à celui de 2019. On rappellera que ces derniers avaient été particulièrement impactés en 2020 par la crise sanitaire avec un recul de chiffre d’affaires de 33 %.

Après une croissance exceptionnelle de 22 % en 2020, les ventes en ligne ont continué à progresser mais à un rythme nettement moins soutenu en 2021 (+ 5, 8 % par rapport à 2020). Les ventes en ligne ont notamment accusé un repli de 10,6 % au cours du deuxième semestre 2021, par rapport à la référence élevée du deuxième semestre 2020. La part des ventes en ligne sur l’ensemble du marché a très légèrement diminué par rapport à 2020 puisque les ventes des magasins physiques ont augmenté de près de 10 %. In fine, la part des ventes en ligne s’est stabilisée à environ 21 % du marché en 2020 et 2021, contre 15 % en 2019.

Résultats du mois de décembre 2021 en valeur

Consommation habillement

INDICES DE CHIFFRE D’AFFAIRES, CVS A PRIX CONSTANTS 1990 = 100

Dernière observation : décembre 2021

Cumul en valeur janvier-décembre 2021 / janvier-décembre 2020

Évolution des ventes habillement janvier-décembre 2021 / janvier-décembre 2019

Variation du chiffre d’affaires (en %) 

Évolutions annuelles des ventes d’habillement de 2010 à 2021 

Variation du chiffre d’affaires** (en %) par rapport au même mois de l’année précédente 

Évolutions mensuelles des ventes d’habillement de décembre 2020 à décembre 2021 

Variation du chiffre d’affaires** (en %) par rapport au même mois de l’année précédente 

Évolution des chiffres d’affaires des chaînes janvier-décembre 2021 / janvier-décembre 2020

Variation du chiffre d’affaires (en %) 

Quels sont pour vous les 3 domaines d’investissement prioritaires pour l’année 2022 ?

En % du nombre de répondants (3 réponses possibles)

Deux premières semaines des soldes d’hiver 2022 :

Activité commerciale en légère baisse en moyenne par rapport à l’année dernière mais situation contrastée selon les circuits de distribution

Après un mois de décembre en recul, les soldes d’hiver, qui ont débuté le 12 janvier, n’ont pas suscité l’engouement des consommateurs. Au cours des deux premières semaines des soldes d’hiver 2022, les ventes des distributeurs ont enregistré une baisse d’environ 1 % en valeur par rapport à la période correspondante de l’année dernière. On rappellera que l’année dernière les soldes avaient débuté le 20 janvier et s’étaient déroulés dans un contexte difficile (couvre-feu et fermeture de certains centres commerciaux à partir du 31 janvier).

Près de 50 % des distributeurs interrogés ont constaté une moindre fréquentation des magasins, en liaison avec la situation sanitaire et les recommandations liées au télétravail. 

Au cours de la saison automne-Hiver, 70 % des entreprises interrogées ont mis en place des ventes privées et ont eu recours à des promotions.

Les perspectives pour les semaines de soldes restantes ne sont pas favorables : les évolutions des ventes attendues par les distributeurs sont négatives pour 47 % d’entre eux, seuls 10 % les jugent favorables. 

Consommation d’articles habillement et textile au cours des deux premières semaines des soldes :

État du stock au début des soldes* : 

Évolution des rabais pratiqués* :

Évolution du panier moyen* :

Évolution attendue sur les semaines de soldes restantes* :



*Par rapport aux 2 premières semaines des soldes d’hiver 2021.
En % du nombre de répondants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share This