Chiffres définitifs de septembre 2018 : recul des ventes par rapport à une référence 2017 très élevée

SEPTEMBRE 2018 : fort recul des ventes (- 15,8 %)

Les résultats du mois de septembre 2018 indiquent un fort recul des ventes des distributeurs : – 15,8 % en valeur par rapport à septembre 2017. Les évolutions observées au mois de septembre ont été très volatiles ces dernières années. Pour rappel, la référence de septembre 2017 s’était inscrite en croissance de 21,6 % par rapport à septembre 2016, si bien que les ventes de septembre 2018 ont été supérieures d’environ 2 % à celles d’il y a deux ans (septembre 2016).

Les résultats du mois de septembre sont compris entre un recul de 8,3 % pour le E-commerce / VAD et un retrait de 22,3 % pour les chaînes grande diffusion. Dans un contexte économique difficile, la météo n’a pas soutenu les ventes : au mois de septembre 2018, sur l’ensemble du territoire, les températures ont en moyenne été supérieures de 1,7 degrés par rapport aux normales saisonnières.

Au total, pour les neuf premiers mois de l’année 2018, les chiffres d’affaires des distributeurs ont affiché un recul de 3,7 % en valeur par rapport à la même période de 2017.

 

RÉSULTATS DU MOIS DE SEPTEMBRE 2018 EN VALEUR

 

CONSOMMATION HABILLEMENT

INDICE DE CHIFFRE D’AFFAIRES, CVS A PRIX CONSTANTS 1990 = 100
Dernière observation : SEPTEMBRE 2018

 

 

CUMUL EN VALEUR JANVIER – SEPTEMBRE 2018 / JANVIER – SEPTEMBRE 2017

One thought on “Chiffres définitifs de septembre 2018 : recul des ventes par rapport à une référence 2017 très élevée

  1. Pour que le vêtement reparte véritablement il faudrait que les médias relancent comme ils l’ont fait depuis plusieurs années pour la cuisine des émissions TV comme sur M6 sur la belle fringue et donner aux gens le goût de bien s’habiller ou qu’ils se trouvent
    Il est de plus en plus affligeant de s’assoir a la terrasse d’un café et voir comment sont ‘saper’ les personnes qui deanbulent devant vous
    J’ai en mémoire les propos d’un industrielle et créatrice russe qui en 2005 dans son imaginaire prenait Paris comme La Grande Capitale de la Mode il faut absolument réenchanter la mode Française et faire en sorte qu’elle ne sombre pas dans un modèle mondialiste sans charme ni particularisme

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share This