Etude IFM x Première Vision : les nouveaux comportements de consommation de mode éco-responsable

Lors du salon Première Vision, qui s’est déroulé du 4 au 7 juillet 2022, Gildas Minvielle, Directeur de l’Observatoire économique de l’Institut Français de la Mode, a présenté les résultats d’une étude sur le comportement de consommation en lien avec l’éco-responsabilité.

Cette étude menée en avril 2022 par le partenariat IFM x Première Vision, auprès de 6000 consommateurs, permet notamment de faire des comparaisons entre les pays suivants : France, Italie, Allemagne, Royaume-Uni, Etats-Unis.

Focus sur la consommation de vêtements

L’étude révèle que 65.4% des Français et 78.4% des Italiens ont acheté un article de mode éco-responsable (recyclés, matières bio, nouvelles fibres, made in) au cours des 12 derniers mois. Cela prouve que la dynamique des achats de mode éco-responsable est en marche et que c’est une tendance qui se confirme.

L’étude s’intéresse ensuite aux raisons pour lesquelles les consommateurs n’achètent pas de mode éco-responsable. Pour 40.2% des Français et 49 % des Américains, cela est lié à un manque d’information. Pour 37.1 % des Français et 44.7% des Allemands, les produits sont trop coûteux. Enfin, 34.3% des Français, 48.5% des Anglais et 37.3% des Italiens interrogés déclarent ne pas savoir où acheter ces produits.

Vient ensuite la question du critère dominant qui pousse les consommateurs à acheter des vêtements éco-responsables. Les répondants ne pouvaient sélectionner qu’un seul critère. L’usage de matière éco-responsable est le critère numéro un en Allemagne (31.5%), en Italie (38.6%) et au Royaume-Uni (30.1%). La production dans le pays d’origine est le premier critère en France (33.4%) et aux Etats-Unis (42.6%). On observe ainsi un mélange entre ces deux notions avec l’idée que le made-in est une garantie d’éco-responsabilité pour les consommateurs.

Focus sur les matériaux pour un article de mode écologique

Pour les consommateurs interrogés et dans les cinq pays confondus, les matières qui ont un impact négatif sur l’environnement sont le polyester, l’acrylique ainsi que le polyamide. Au contraire, le lin, la soie, le cachemire et la laine sont perçus comme bons pour l’environnement. Quant au coton, il est moyennement perçu comme une matière éco-responsable. Il est toutefois, pour les 5 pays, la matière la plus plébiscitée.

 « Le coton a des progrès à faire lors de sa production pour respecter des critères d’éco-responsabilité. Mais, indépendamment de ça, on aime le coton, puisqu’il est associé à la douceur, aux vêtements pour enfants. », explique Gildas Minvielle lors de sa présentation.

L’étude se poursuit en demandant aux consommateurs s’ils connaissent des certifications/labels de mode écologique (en présentant des exemples tels que Oeko-Tex ). Seulement 7 % des interrogés européens ont répondu oui (6.7% en France, 9.4% en Italie, 2.8% Etats-Unis). Cette donnée fait le lien avec la question révélant le manque d’information des consommateur autour de l’éco-responsabilité.

Pour conclure,

Enfin, les consommateurs interrogés ont sélectionné parmi les affirmations suivantes celles qui leur semblaient en accord avec leur comportement de consommation :

  • Privilégier la qualité, l’origine, la composition des produits, dans mes achats futurs. C’est-à-dire acheter moins mais mieux.
  • Prioriser des achats de mode éco-responsable.
  • Prioriser des achats de seconde main.
  • Ne pas changer mes habitudes de consommation.

C’est le premier critère qui remporte le plus d’adhésion avec 78.7% des répondants en France et 84,9% en Italie. Le deuxième critère est très proche avec 73% des répondants français. 61.2% des Français priorisent la seconde main. Enfin, seuls 9.5% des Français et 5.5% des Italiens ne comptent pas changer leurs habitudes de consommation. L’Italie et la France, et même l’Europe en général, se distinguent grâce à une démarche éco-responsable plus engagée.

Pour lire d’autres articles de Mode Responsable, cliquez ici

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share This