Retour sur le 1er Linen Day Paris organisé par la CELC

Le jeudi 9 juin se déroulait le Linen Day, une journée d’immersion et de rencontres pour célébrer les propriétés vertueuses, innovantes et créatives du lin européen. Le lin est une fibre zéro déchet avec un fort potentiel de création et d’inspiration pour les créateurs et designers. Sa culture, économe en intrants, ne nécessite pas d’irrigation.

Le DEFI vous résume ici les innovations et les qualités écologiques du lin présentées à l’occasion des deux tables rondes qui ont conclu la journée.

Le lin, une fibre aux propriétés techniques remarquables 

Cette table ronde sur le lin et ses propriétés techniques rassemblait trois entreprises utilisant le lin comme matière alternative et innovante.

  • Il y avait tout d’abord Notox, une entreprise française située dans le pays basque, fournissant aux surfeurs des planches éco-responsables. Dans le monde, quelques 2.4 millions de planches sont fabriquées chaque année avec des matériaux non recyclables et pouvant contenir des substances dangereuses. Chez Notox, la fibre de verre est remplacée par des matières renouvelables et certifiées dont la fibre de lin. Le lin permet notamment l’absorbation des vibrations des vagues et confère à la planche stabilité et durabilité dans le temps.
  • L’entreprise Thuasne, elle, crée et distribue des solutions globales et innovantes pour le secteur de la santé. Certains dispositifs médicaux, comme par exemple des bas de contention, sont faits à base de fibre de lin. Le lin permet à ces dispositifs d’être thermorégulateurs et résistants ou encore d’améliorer la respirabilité du corps grâce à une bonne ventilation. Le lin est également hypoallergénique et antibactérien. Léger, respirant et absorbant, il peut retenir jusqu’à 20 % d’humidité.
  • Pour finir, Arketex développe et fabrique des textiles techniques pour le secteur de l’architecture faits à partir de fibres de lin. Légers, acoustiques, lumineux ou imprimés, les textiles en lin se présentent comme une véritable alternative aux plafonds traditionnels tout en répondant à des exigences écologiques.

Le lin, donne matière à inspiration dans la mode

Par la suite, la directrice mode de Première Vision, Désolina Suter, et le président du Slip français, Guillaume Gibault, sont intervenus afin de parler du lin et de ses inspirations pour le secteur de la mode.

Dans un contexte réglementaire qui se durcit sur le plan environnemental, les marques et créateurs doivent se tourner vers de nouvelles solutions. Le lin permet notamment de répondre à des problématiques de traçabilité et de durabilité. Il est produit localement : avec 80% de la production mondiale de lin réalisée sur le sol national, la France est le premier pays producteur de lin. Il s’agit également d’une matière solide, biodégradable et recyclable.  

Selon les intervenants, le lin est par ailleurs porteur de certaines valeurs. Il représente à la fois « le naturel, le vrai, l’élégance, et le brut raffiné ». Il apporte enfin une valeur ajoutée au toucher et permet de se tourner vers des usages et des styles multiples comme des collections plus élaborées. « Il s’agit d’un tissu hybride qui s’adapte aux vies d’aujourd’hui.», a conclu Désolina Suter.

Photo : © OliBac

Pour plus d’articles sur la mode responsable, cliquez ici : www.defimode.org/moderesponsable

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share This