Modern Meadow explore les biotechnologies pour apporter des solutions durables à la mode

Modern Meadow, créée en 2011, est une startup développant des procédés pour « faire pousser » du cuir à partir de cellules souches. Après 5 ans de recherche et d’expérimentation, par le design, la biologie et l’ingénérie, elle lance désormais sa propre marque, Zoa, afin de démontrer les multiples possibilités offertes par le cuir créé par bio-ingénérie et amplifier le débat autour de cette biotechnologie appliquée à la mode.

A ses débuts, la startup a eu recours à un procédé intitulé « tissue engineering », qui implique de développer des cellules souches dans un matériau composé entre autres d’un serum extrait de veaux pas encore nés. Mais le procédé, très précaire, non seulement car il risque d’être compromis à chaque fois que des bactéries infiltrent la cellule ; et cher, du fait de l’équipement onéreux requis pour empêcher cela de se produire. Aussi, puisque la matière première provient directement d’un animal, la startup ne pouvait revendiquer le développement d’un cuir vegan ou sans cruauté animale. En outre, du fait qu’il n’existe pas de chaîne logistique définie afin de sourcer les cellules d’animaux ou encore le serum nécessaire au développement du cuir, le procédé finit par devenir inapplicable à grande échelle.

C’est pourquoi en 2014, Modern Meadow développa un nouveau procédé plus propice à ses ambitions : en développant du collagène à partir de levure. Ce qu’il y a d’intéressant dans ce nouveau procédé est qu’il « scalable » (utilisable à grande échelle) et permet ainsi à la startup de réduire ses coûts de production, pour arriver à un niveau de coût équivalent à celui du cuir traditionnel. De plus, le collagène liquide obtenu grâce à ce procédé est à la fois important en termes de quantités mais aussi adaptable à de multiples usages : le cuir cultivé peut être fini sous des formes différentes, permettant une plus grande marge de manoeuvre en matière de création.

IN BRIEF

Les biotechnologies appliquées à la mode attirent de plus en plus l’attention, notamment avec le lancement du Fashion Tech Lab de Miroslava Duma à Paris, et ses startups centrées autour du développement durable à travers la tech (dont notamment Vitro Labs, Bolt Threads ou encore Diamond Foundry) ; ou encore la récente exposition du MoMA autour du futur de la mode. Parmi les pièces exposées, un t-shirt en cuir cultivé en laboratoire, dessiné et produit par Modern Meadow.

Cet article a été rédigé par futur404, dans le cadre du soutien à l’innovation & aux entreprises de la mode du DEFI.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share This