Salons parisiens

Salons parisiens

Afin de renforcer la visibilité des jeunes créateurs auprès de la presse et des acheteurs, le DEFI a mis en place la procédure Jeunes Entreprises, qui permet aux jeunes marques commerciales d’accéder aux salons professionnels parisiens. Une riche opportunité, alors que ces salons accueillent chaque année plus de 350 000 acheteurs, venus pour la plupart de l’étranger. Le DEFI soutient tous les ans la candidature de 80 jeunes marques, pour un montant de 650K euros.

Quelques exemples de salons professionnels parisiens :

Who’s Next : Deux fois par an, le salon numéro un de la mode féminine en Europe réunit 50 000 visiteurs Porte de Versailles, venus découvrir plus de 700 marques de talent.

Tranoï : Chaque semestre, Tranoï célèbre la mode au Carrousel du Louvre et décrypte les dernières nouveautés en matière , prêt-à-porter, t maroquinerie et bijouterie.

Première Classe : Ce salonde référence mondiale a lieu chaque année au côté de Who’s Next, et présente une sélection haut-de-gamme de bijoux, souliers, sacs et accessoires de créateurs.

Paris sur Mode : Rendez-vous incontournable de la Fashion Week, Paris sur Mode présente les dernières tendances du prêt-à-porter féminin à l’entrée du Jardin des Tuileries, sur la mythique place de la Concorde.

Showrooms 

M&K

RICCARDO GRASSI

THOMAS DUFOUR

NO SEASONS

BMCS

TOMORROW

RAINBOWAVE

MAN / WOMAN SHOWROOM

TRANOI WEEK

MC2 DIFFUSION

ROBERT DODD

DUNE

JEANETTE FABRE

BOON

ANATOMY

Plateformes digitales

JOOR

PLAYOLOGIE

 

Pour les showrooms et les plateformes, un montant forfaitaire sera applicable pour ces lieux à hauteur de 2 500€ par saison pour une marque.

Vous souhaitez participer aux prochains salons ou showrooms ?

Si vous désirez faire une demande de subvention, vous devez déposer un dossier et le retourner.

Votre dossier sera examiné par un Comité d’Experts composé entre autres d’acheteurs. Sont éligibles à une demande de subvention, les entreprises de mode qui remplissent, sauf exception, l’intégralité des critères suivants :

Pour les entreprises de Prêt à Porter Féminin, Mode Masculine, Mode Enfantine, Lingerie et Balnéaire :
– De droit français, ayant entre 1 an et 7 ans d’existence et justifiant de leur centre d’activité en France. La date de départ prise en compte sera celle de l’année réelle de l’activité
– Ayant un concept créatif, disposant d’un dossier de presse, d’une présence sur les réseaux sociaux et notamment instagram
– Ayant une véritable stratégie de communication
– Ayant une structure de gestion
– Qui ne sont pas détenues majoritairement (au-delà de 50%) par un Groupe Industriel ou Financier
– Qui sont en règle au regard de la Taxe Affectée au moment de la demande d’aide ainsi que les 4 années précédentes
Réalisant :
ð Entre 1 an et 4 ans d’existence
Un chiffre d’affaires minimum de l’ordre de 50 K€ minimum
ð Entre 5 ans et 7 ans d’existence
Un chiffre d’affaires minimum de 350K€
Un chiffre d’affaires maximum de 2M€
Un chiffre d’affaires à l’export minimum de 30%
Pour les deux tranches :
Les entreprises réalisant une partie de leur collection ou leur prototypage en France seront subventionnées à hauteur de 75%, sinon à 50%.
Le montant maximum de la subvention ne devra pas dépasser 10% du Chiffre d’Affaires de l’entreprise.
Dans le cas de deux lignes de vêtements pour une même entreprise, le montant total de subvention ne pourra pas excéder 10K€.

Pour les entreprises d’accessoires (foulards, nœuds papillons, cravates,….)

Les critères sont les mêmes à l’exception de la tranche 2.
ð Entre 5 ans et 7 ans d’existence
Un chiffre d’affaires minimum de 200K€

Le chiffre d’affaires taxable des entreprises postulant aux salons doit être significatif dans leur activité. Ainsi, les entreprises dont le CA Chaine et Trame se situe entre 0 et 30% ne pourront pas recevoir de subvention. Les entreprises dont le CA Chaine et Trame se situe entre 30 et 60% recevront 50% de la subvention, tandis que celles dont le CA Chaine et Trame se situe entre 60 et 100% recevront 100% de la subvention.