Réinventer le wholesale de demain selon Romain Blanco, Directeur Général Le New Black

Romain Blanco

Pour cette 7eme édition de notre bulletin e-DEFI, nous avons interrogé Romain Blanco, directeur général de la plateforme B2B Le New Black, sur les changements qu’il observe dans le wholesale depuis le début du confinement. Un sujet d’autant plus intéressant que les showroom virtuels se placent en deuxième position des besoins en termes d’actions commerciales des entreprises de mode selon les résultats de notre consultation lancée avec Creative Valley.

Depuis le début du confinement nous sommes en contact permanent avec les acteurs de l’industrie. Tous les jours nous échangeons avec des clients inquiets et des prospects qui souhaitent se digitaliser (marques, salons, showrooms multi marques, agences). Tous ces échanges sont très riches d’apprentissage et nous permettent d’identifier un changement radical qui se profile dans le secteur du wholesale. Pour résumer je dirais que cette mutation qui s’opère à marche forcée en quelques mois aurait normalement dû se faire sur 3 ou 4 années. Le calendrier des saisons est bousculé et pour certains il s’agit d’une opportunité pour réinventer la relation commerciale dans le wholesale.

Concernant la prochaine saison SS21, nous observons que sur la femme la plupart des marques fusionnent la pré-co et la main pour réduire le nombre de références. Sur l’homme, malgré l’annulation de la fashion week une forte volonté de la part des marques d’avoir une prise de parole dès que possible, soit dès le mois de juillet pour ceux qui auront leur collection à temps. Avec des collections plus courtes ou des capsules mais on peut sentir une volonté de faire partie de la vague de reprise, de déconfinement. Les showrooms physiques parisiens des marques sont dans la majorité des cas annulés. Certains possédant un showroom permanent souhaitent néanmoins le maintenir mais seulement à destination des agents et des commerciaux. En conséquence de grosses attentes à l’égard des showrooms digitaux et notamment sur leur capacité à retranscrire l’expérience d’un showroom physique sur un showroom digital. Selon les pays de production des marques, certaines vont être obligées de décaler leur période de vente afin d’attendre l’arrivée des collections mais également rajouter des étapes nouvelles telles que des shootings complémentaires et la création de contenu éditorial pour animer leur présence digital BtoB. 

Concernant l’avenir du wholesale, on observe en règle général une volonté de ralentir le rythme, moins de voyage, réduire le nombre de références, se concentrer sur une collection plus essentielle. Le rôle du digital dans la présentation des collections est en train de prendre plus de place que dans le passé, et le wholesale souvent oublié du marketing se voit de plus en plus investi par les équipes digitales qui contribuent à la réflexion autour de la présentation des collections en ligne. Les plateformes digitales c’est également une opportunité pour les acteurs d’étendre la période de vente et également de capter des revendeurs qui ne pourraient pas se déplacer. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share This