Accélérateur Mode & Luxe : les pratiques managériales des dirigeants pendant la crise

Pour ce bulletin #16, nous vous proposons de revenir sur le mini-séminaire virtuel qui a eu lieu le 27 mai dernier dans le cadre du programme de formation de l’Accélérateur Mode et Luxe BPI cofinancé par le DEFI. Dédié aux pratiques managériales, le séminaire était l’occasion pour les chefs d ‘entreprise de partager l’expérience qu’ils ont vécue et les bonnes pratiques qu’ils ont mises en place pendant la crise sanitaire.

En début de séminaire, l’équipe du Lab BPI a présenté sa prochaine étude sur les pratiques managériales afin de servir de base aux discussions. L’étude a mis en avant les 5 piliers d’un management réussi (les 5 C) : chef d’orchestre, cadre, communication, codécision et coopération. Les participants ont ensuite été invités à se répartir en sous-groupes et à se mettre d’accord sur les piliers qui leur semblaient les plus importants tout en expliquant pourquoi.

Dans notre sous-groupe, les 3 C qui ont été choisis sont le cadre (la vision), la communication et le chef d’orchestre (dont le rôle est de coordonner les autres C). Synthèse des difficultés qui peuvent survenir à distance et des solutions partagées :

  • Communication :
    • Difficultés : les incompréhensions qui peuvent survenir entre collaborateurs
    • Solutions : susciter l’organisation d’une réunion commune
  • Communication / Cadre
    • Difficultés : un faible désir d’échanges de la part des collaborateurs
    • Solutions :  prendre le temps (y compris hors crise) d’organiser des réunions régulières lors desquelles la vision est partagée
  • Chef d’orchestre :
    • Difficultés : la création d’une confusion quand deux co-dirigeants s’expriment
    • Solutions : se partager les sujets d’intervention

Notre sous-groupe a également partagé des bonnes pratiques :

  • pour la prise de décisions : mettre progressivement tous ses collaborateurs d’accord puis envoyer un email avec la liste des décisions qui ont été prises
  • créer une FAQ avec toutes les questions que se posent les collaborateurs sur l’organisation du travail pendant la crise sanitaire
  • profiter de la crise pour réaffirmer ses valeurs en étant bienveillant avec ses équipes
  • être transparent même quand on n’a pas de vision claire du futur afin de susciter le moins d’anxiété possible

A la fin du séminaire, les sous-groupes se sont retrouvés en plénière afin de présenter une synthèse de leurs discussions. Ces derniers ont notamment mis en avant la Communication et la Codécision avec un consensus autour de :

  • la nécessaire transparence sur sa vision du futur
  • l’importance d’être direct et précis dans ses échanges de mail
  • l’importance d’impliquer les collaborateurs dans la prise de décisions

Pour conclure, les dirigeants estiment que la crise leur a permis de renforcer leur culture d’entreprise et d’intégrer de nouveaux outils et de nouvelles pratiques. Pour la suite, certains envisagent de limiter les déplacements trop nombreux, d’informer davantage, de réfléchir à leur raison d’être et non pas seulement à leur rentabilité, ainsi que de « créer du bons sens » en adoptant des pratiques durables et en prenant davantage en compte les liens familiaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share This