La Maison du Savoir-Faire et de la Création fête ses dix ans

Fondée en 2011, sur une idée de la Fédération Française du Prêt à Porter Féminin avec la contribution du DEFI et son financement, la Maison du Savoir-Faire et de la Création a pour objectif de valoriser les entreprises de la mode qui détiennent des savoir-faire uniques au coeur de l’excellence française.

Aujourd’hui sous le pilotage de l’Union Française des Industries de la Mode et de l’Habillement (UFIMH) pour le compte de l’ensemble de la filière, la Maison du Savoir-Faire et de la Création (MSFC) qui vient de fêter ses dix ans est une structure d’intérêt général et ouverte à toutes les entreprises de confection et au-delà. « C’est l’occasion de rappeler que depuis sa création, elle œuvre pour valoriser les entreprises françaises de mode et l’excellence de leur savoir-faire par ses actions et en communication », explique Sylvie Maignan, responsable de mission à la MSFC. « Au quotidien, concrètement notre mission est de faciliter et d’accompagner la mise en relation entre les marques et les fabricants grâce à la plateforme des façonniers, qui est l’outil de référence répertoriant l’ensemble des fabricants français et aussi grâce aux conseils sur-mesure que nous proposons aux créateurs d’entreprises de mode. »

Pendant la pandémie, son rôle fut considérable puisqu’elle a mobilisé, avec l’aide du DEFI, 600 entreprises pour la fabrication de masques et de blouses. Elle participe activement sur les sujets liés aux façonniers au sein du Comité Stratégique de Filière Mode & Luxe en apportant sa contribution aux contenus des campagnes Savoir Pour Faire par exemple, mais aussi la collaboration avec la BPI dans le cadre du programme Accélérateur Mode & Luxe, plus spécifiquement sur l’amélioration des relations entre marques et fabricants : « [L’accélérateur] est un excellent terrain de réflexion sur les sujets essentiels entre les acteurs amont et aval de nos filières. On constate avec une réelle satisfaction que cela contribue à renforcer les entreprises l’ayant intégré. » raconte Karine Leclercq-Margraff, ancienne responsable de la structure.

La Maison du Savoir-Faire et de la Création était présente la semaine dernière au salon Fashion Rendez-Vous – Première Vision qui a eu lieu au Grand Palais Ephémère : « Depuis le début d’année, nous avons déjà eu plus de 130 demandes de projets de fabrication française et lors du salon, pas moins de 70 acteurs nous ont sollicités en deux jours pour que leurs collections soient confectionnées en France.  C’est une belle dynamique et un élan collectif auxquels nous sommes fiers de contribuer en tant que créateur de liens au service du fabriqué en France. » raconte avec enthousiasme Sylvie Maignan.

De gauche à droite : Sylvie Maignan, Véronique Bekhdadi et Karine Leclercq-Margraff

On peut retrouver cette thématique du Made in France dans le lancement et pilotage du Hackathon Relocalisons lors du Made In France – Première Vision en septembre 2020 sur les problématiques très concrètes de 7 marques. Ce Hackathon et ses conclusions ont permis d’amorcer un travail beaucoup plus en profondeur, notamment sous l’impulsion de la BPI et du DEFI, aux vues des transformations majeures nécessaires à des relocalisations même partielles : « Nous avons eu la chance de pouvoir travailler sur des cas concrets, d’avoir des réactions spontanées et instructives, et ainsi de prendre conscience de l’étendue des changements à mettre en place aussi bien du côté des marques que de celui des fabricants » ajoute Karine Leclercq-Margraff. « Nous avons notamment pu analyser presque chirurgicalement le cycle de vie réel des vêtements qui nous étaient confiés par les marques participantes et de comparer leurs coûts en fabrication lointaine à des fabrications locales quand c’était possible.  Cet exercice a été infiniment intéressant et je remercie vraiment tous ceux, marques ou partenaires qui y ont contribué. Il permet de travailler sur des suites efficaces. »

La Maison du Savoir-Faire et de la Création a beaucoup évolué en dix ans, comme nous le témoigne avec émotion Véronique Bekhdadi, ancienne responsable des projets sur la plateforme des façonniers : « De 9 m² sur le salon du PAP, on a terminé à 220 m² avec la mise en scène d’atelier de confection made in France. Les façonniers ont joué le jeu et sont venus avec leurs savoir-faire exceptionnels pour des démonstrations en live. C’est grâce à la Plateforme que je continue à avoir des relations de confiance avec les façonniers et avec les institutions. Je continue aujourd’hui à promouvoir ce savoir-faire et les métiers techniques chers à notre école La Fabrique ESIV. »

Vous pourrez retrouver la Maison le 8 et 9 septembre lors du Salon Première Vision – Made in France.

Pour aller sur le site de la Maison du Savoir-Faire et de la Création : MSFC (maisondusavoirfaire.com)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share This