Mode : cette IA prédit les tendances de demain

On n’arrête (vraiment) pas le progrès, car une Intelligence Artificielle peut aujourd’hui anticiper les tendances. Comment ? Grâce à la start-up Heuritech et sa technologie innovante qui repère grâce aux images ce que les consommateurs voudront demain. 

Lorsqu’ils commencent à dessiner les premiers contours d’Heuritech en 2013, ses cofondateurs, Tony Pinville et Charles Ollion, n’imaginent pas qu’ils vont développer leur entreprise grâce aux secteurs de la mode et de la beauté… qui sont bien loin de leurs centres d’intérêts originels.  En effet, les deux trentenaires sont des scientifiques, des vrais. « Je faisais une thèse en intelligence artificielle, notamment en deep learning, et on partageait le même labo de recherche à l’époque. On voulait capitaliser sur tout ce qu’on avait appris dans la recherche », relate Tony Pinville à propos de sa rencontre avec son futur associé.

Le deep learning, une technologie multi- domaines

Mais qu’est-ce-que le deep learning exactement (en français : apprentissage profond) ? « C’est une innovation de rupture en matière d’analyse d’images. Il y a eu un avant et un après. Le deep learning est une technologie qui permet de reconnaître des éléments ou des tendances de manière bien plus performante qu’un être humain » poursuit-il.
Partant de là, Tony Pinville constitue une équipe technique et commence à chercher dans quel domaine leur savoir-faire pourrait avoir de l’intérêt. « On a d’abord testé l’univers de la banque, le légal, l’agriculture… ».
En quoi le deep learning peut avoir un intérêt en agriculture ? « Pour réduire l’utilisation de pesticides dans les champs. On entre les données de la mauvaise herbe et l’Intelligence Artificielle ne cible que cette partie là » ajoute Tony Pinville. Contre toute attente, de l’agriculture à la mode il n’y a qu’un pas : « On a développé une intelligence qui permet de reconnaître des milliers de caractéristiques sur une photographie. On a vite compris que ce système allait pouvoir être utilisé sur Instagram ».

Le Shazam de la mode

Leur technologie fonctionne comme une sorte de Shazam de la mode. Utilisée sur le réseau social Instagram, elle permet de repérer des produits de marques ciblées sans même qu’il en soit fait mention dans le post, et même d’anticiper des grosses tendances.

Un business qui excite beaucoup le secteur et permet à la start-up d’afficher une croissance exponentielle avec une embauche par mois pour 2019.
Aujourd’hui, après avoir gagné le prix Viva Tech LVMH et clôturé une deuxième levée de fond, Heuritech travaille désormais avec une vingtaine de marques de mode, du luxe à la fast fashion. Son prochain objectif ? Attaquer le marché américain en installant un bureau à New York et ouvrir le secteur à l’univers de la beauté. Une intelligence artificielle loin d’être superficielle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share This