Perspectives de l’IFM : le reconfinement rebat les cartes

Les chiffres d’affaires habillement des distributeurs – ventes en ligne comprises – ont enregistré, au mois de septembre, un repli de 3,3 % par rapport à septembre 2019. 

Les évolutions sont très contrastées selon les différents circuits de distribution. La vente à distance et les chaînes grande diffusion ont bénéficié, respectivement, d’une croissance de leur activité commerciale de 22 % et 5,1 %. De même, le commerce de détail multimarque a affiché une belle résistance au mois de septembre : + 2,0 % par rapport à septembre 2019. En revanche, les grands magasins restent toujours très impactés par l’absence de la clientèle étrangère : – 29,1 % par rapport à septembre 2019, magasins populaires inclus.

Le dynamisme des ventes en ligne est resté soutenu en septembre (+ 25,2 % par rapport à septembre 2019), tandis que l’évolution de l’activité commerciale des points de vente physiques a subi une baisse de 7,3 %. Au cours des neuf premiers mois de l’année 2020, pour l’ensemble des circuits de distribution, les ventes en ligne ont enregistré une croissance de 14,0 % en valeur par rapport à la même période de l’année 2019. On rappellera qu’en 2019, la hausse du commerce en ligne n’avait été que de 3,2 %. Les points de vente physiques, quant à eux, ont accusé une chute des ventes de 22,7 % au cours des neuf premiers mois de l’année.

Le nouveau confinement rebat les cartes

Pour la période janvier-septembre 2020, les chiffres d’affaires habillement des distributeurs ont subi un retrait de 18,1 % en valeur par rapport à la même période de l’année 2019. La nette amélioration des résultats du troisième trimestre (+ 0,8 % par rapport au troisième trimestre 2019) ont permis de limiter la baisse du cumul annuel. 

Toutefois, la mise en place d’un nouveau confinement à partir du 30 octobre – avec la fermeture des commerces qui ne sont pas jugés de première nécessité – et les incertitudes sur sa durée changent la donne. Ainsi, les perspectives dépendront, en grande partie, de ce qui sera décidé par le gouvernement pour le mois de décembre.

Dans ce contexte, la baisse de l’activité commerciale en France, pour l’ensemble de l’année 2020, pourrait être de l’ordre de 24 %, en retenant l’hypothèse d’un déconfinement progressif en décembre (scénario médian). La chute du marché pourrait être plus accusée, environ 27 %, si le confinement était amené à se prolonger en fin d’année (scénario pessimiste). Enfin, le scénario optimiste fait l’hypothèse d’un retour à la normale plus rapide en décembre, ce qui aboutirait à un repli de l’ordre de 20 %.

Si l’hypothèse du scénario médian (- 24 %) était confirmée la perte du nombre d’emplois du secteur de l’habillement (industrie et distribution) pourrait être de l’ordre de 40 000 personnes. Il convient néanmoins d’associer la plus grande prudence à ces projections, tant l’incertitude de la période actuelle est grande.

Focus chaînes spécialisées :

Au cours de la période janvier-septembre 2020, on a observé une meilleure résistance des ventes des chaînes grande diffusion (- 12,0 %, contre – 17,6 % pour l’ensemble des chaînes spécialisées). Ces mêmes chaînes ont également bénéficié de la meilleure dynamique des ventes en ligne.

Ventes en magasins VS Ventes sur Internet :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share This