Les innovations sur Texprocess et Techtextil 2022

Après deux ans d’absence, les salons Texprocess et Techtextil ont réouvert leurs portes avec au programme plusieurs mises en avant : un Denim Future Lab, des innovation awards, un sélection d’exposants « sustainable » ou encore une exposition de textiles performants pour la mode.

Le Denim Future Lab

Le Denim Future Lab présentait les caractéristiques d’un jean responsable.

  • Le design : au stade du choix des matières, il est possible de se tourner vers des alternatives telles que les matières synthétiques biodégradables, les élastomères biosourcés, le chanvre et le lin ou encore le lyocell. Il peut s’agir également de matières recyclées ou de coton bio. Du côté des technologies, il faut noter l’utilisation de l’intelligence artificielle pour produire au plus près des tendances ainsi que pour créer des produits sur mesure.
  • L’indigo : la teinture à l’indigo est le processus le plus consommateur d’eau et de produits chimiques dans la fabrication d’un jean. Pour réduire son impact, certaines solutions existent : utiliser de l’indigo pré-réduit (économise beaucoup d’eau et 70% de produits chimiques), se tourner vers l’azote pour ralentir l’oxydation et accélérer l’imprégnation de la teinture, ou au contraire teindre avec une moindre imprégnation de l’indigo pour réduire l’utilisation de ressources dans la phase de finition du jean.
  • Le délavage : plusieurs solutions existent pour réduire l’impact du délavage : la décoloration par l’ozone, le délavage au laser, le délavage mécanique sans pierre avec un tambour abrasif en acier inoxydable.

Le lab abordait également la thématique du jean de luxe : les techniques de production responsables et les matières brutes font aujourd’hui du jean un élément à part entière d’une garde robe premium et durable. Si l’artisanat est clé, on note également que l’upcycling fait son entrée sur le marché du jean de luxe.

Les innovation awards de Texprocess pour la mode

  • Le dispositif automatique d’enroulement et d’alimentation en fil AW 3S de JUKI.
  • La machine ZSK R permettant de broder à la vitesse très élevée de 2000 points/min.

Les innovations awards de Techtextil pour la mode

  • Les non-tissés Kelkheim Fibres GmbH à base de cellulose pour créer des produits réutilisables à haut pouvoir absorbant.
  • La valorisation par Citève des déchets de cuir naturel de l’industrie automobile pour le développement de revêtements textiles innovants.
  • Le procédé de production innovant Ananasse de Verabuccia qui génère un nouveau matériau à partir de l’ananas qui est flexible, robuste, stable dans le temps, imputrescible, biodégradable, et qui peut être percé, coloré et cousu. Ici il ne s’agit pas d’imiter le cuir mais de conserver l’aspect de l’ananas pour en faire un atout esthétique, évoquant la peau d’un reptile.

Des exposants « sustainable »

Comme lors de l’édition précédente, le salon avait réalisé une sélection d’exposants « sustainable ». Parmi eux, la société Twine qui vend des machines qui permettent de colorer des fils à la demande, sans eau et avec une palette de couleurs illimitée.

Les textiles performants pour la mode

  • Une protection intrinsèque de la laine contre la destruction par les mites développée par Strick Zella GmbH en ajoutant un faible pourcentage de fibres de lyocell parfumées.
  • Le fil de polyester Lipaco issu du recyclage de bouteilles en plastique récupérées lors du nettoyage de plages et d’océans.
  • Le tissu Sofileta double couche avec une limitation des pertes thermiques, une meilleure résistance au vent, une déperlance, une faible porosité, une protection UV et une résistance exceptionnelle à l’abrasion.
  • Le coton bio Cilander thermorégulateur et hydrofuge avec une finition sans repassage.
  • La métallisation fonctionnelle des fibres et des tissus par Jetmetal avec un sac antimicrobien protégé du hacking magnétique.
  • Une collection capsule chauffante par Schoeller.
  • Un sweat-shirt Sampaio & Filhos avec des bandes rétrofléchissantes.
  • Le matière infusée Thindown avec des fibres végétales aux qualités thermiques.
  • Les textiles NTT avec des electrodes.
  • Les produits Thermolife, recyclés et recyclables, qui renvoient les radiations infrarouges émises par le corps vers le porteur, générant ainsi de la chaleur jusqu’à + 20°C.
  • Le tissu extensible en nylon SITIP qui offre ajustement, respirabilité, entretien facile et confort pour la peau.
  • Les vêtements résistants et protecteurs face aux chutes (de moto notamment) de Royotex grâce à la technologie Armalith.

Pour lire notre article sur l’édition 2019, rdv ici : https://www.defimode.org/durabilite-digitalisation-texprocess-2019/.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share This